Acetyl-l-carnitine : un complément alimentaire efficace pour l’Alzheimer ?

Véritable fléau, la maladie d’Alzheimer touche plus de 500 000 personnes en France. À ce jour, il n’existe aucun traitement permettant de guérir cette maladie. Néanmoins, des études ont démontré que le recours à certains compléments alimentaires (dont l’acétyl-l-carnitine) pourrait être efficace pour prévenir l’Alzheimer ou encore pour préserver les capacités cognitives des patients. Découvrez plus de détails à travers cet article.

L’Alzheimer, de quoi s’agit-il?

Avant de parler des nouvelles découvertes permettant de prévenir l’Alzheimer, il est important de comprendre en quoi consiste cette maladie. L’Alzheimer est une maladie dite « neurodégénérative » se caractérisant par la dégradation progressive et irréversible des neurones ou cellules nerveuses. La diminution de ces cellules induit l’abaissement des capacités cognitives. On l’associe le plus souvent à une certaine démence se manifestant par la perte de mémoire ainsi que des troubles du langage, des gestes, de la reconnaissance, du comportement, de l’orientation temporelle et spatiale ainsi que de la réflexion.

Concrètement, il se produit dans le cerveau une accumulation anormales de protéines formant des plaques à l’extérieur des neurones appelées « plaques amyloïdes ». Les causes de cette accumulation sont incertaines. Ces plaques entraînent à leur tour l’oxydation des neurones puis un processus inflammatoire qui va jusqu’à la destruction de ces neurones. La maladie s’attaque en premier lieu à l’hippocampe, région du cerveau associée à la mémoire puis aux autres régions des 5 sens pour terminer par le cortex (parole, marche, déglutition).

Ces troubles entraînent progressivement une perte d’autonomie. Bien que l’Alzheimer concerne fréquemment les personnes âgées, il faut savoir qu’elle n’est pas une conséquence normale du vieillissement. À ce jour, aucun remède ne permet de guérir complètement la maladie. Toutefois, il existe actuellement des compléments alimentaires, que l’on peut trouver sur une pharmacie en ligne, et qui permettraient de prévenir l’apparition de l’Alzheimer et la détérioration des capacités cognitives des patients.

Pistes thérapeutiques :

On observe de manière quasi systématique chez les patients atteint d’alzheimer, un déficit cholinergique. Il semblerait que la destruction des cellules nerveuses entraîne une baisse de production d’acétylcholine, un neuro transmetteur très important pour la mémoire et l’apprentissage. La choline est un précurseur de l’acétylcholine transformée par l’enzyme ACT (acétylcholine transférase). Cette enzyme elle-même est produit à partir de la vitamine B5 grâce à l’ALC (acétyl-L carnitine).

Des groupes de chercheurs s’intéressent donc à pallier ce déficit cholinergique en supplémentant en choline et en acétyl l carnitine.

Autres pistes : le régime cétogène pour améliorer les capacités cognitives

Par ailleurs, des études ont démontré que le régime cétogène pourrait être une solution efficace pour améliorer les capacités cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ce régime consiste à réduire les glucides de son alimentation et à augmenter la teneur en graisses dans la même portion. Selon la Dr Michèle Serrand, auteure du livre « Maladie d’Alzheimer : et s’il y avait un traitement ? », chez les patients souffrant de l’Alzheimer, les neurones présentent une incapacité à utiliser correctement le glucose. Or ce nutriment constitue leur principale source d’énergie et sans cette énergie, les cellules nerveuses ne peuvent pas fonctionner normalement.

Pourtant, les neurones peuvent utiliser une autre source d’énergie : les cétones. Ces derniers sont des substances naturelles issues des graisses. Ainsi, lorsqu’on diminue fortement sa consommation de glucides et que l’on consomme à la place des graisses, particulièrement de l’huile de coco, le foie produit les cétones. De ce fait, les cellules nerveuses bénéficient d’une source d’énergie suffisante pour vivre et fonctionner normalement. Pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, cela leur permettrait d’améliorer leurs capacités cognitives et ainsi de retrouver une certaine autonomie dans le quotidien.

Prévenir l’Alzheimer avec des compléments alimentaires disponibles en pharmacie

Comme cité précédemment, la maladie d’Alzheimer ne fait pas partie du processus normal du vieillissement. Plusieurs facteurs peuvent favoriser son apparition, à l’instar de l’exposition à des produits toxiques comme l’aluminium, la prise de certains médicaments, le manque d’activité physique ainsi que l’alimentation. Pour essayer de trouver un remède à la maladie, de nombreuses recherches se sont portées sur l’amélioration de l’alimentation. Ainsi, parmi les études qui ont porté leurs fruits, il y a celle parue dans JAMA Neurology.

Cette dernière indique que les prises de doses élevées de suppléments de DHA ou d’acide gras omega-3 pourraient aider à prévenir la manifestation de la maladie chez les personnes génétiquement à risque. À savoir, celles qui sont porteuses de l’allèle e4 de l’apolipoprotéine. Néanmoins, il faut savoir que le recours à ce type de complément alimentaire doit débuter avant les premiers symptômes de démence. Les acides gras oméga-3 sont présents dans les produits de la mer, le poisson, les œufs de poule nourris au lin ainsi que dans certaines algues. Les oméga-3 ont pour rôle de favoriser les fonctions cérébrales du fait qu’ils aident les membranes cellulaires à être plus malléables et plus fluides. Ce qui contribuerait à réduire le risque ou retarder le début des symptômes de la maladie.

Acetyl-L-Carnitine formule chimique et complement alimentaire

L’acétyl-L-carnitine (ALCAR)

L’acétyl l carnitine est un dérivé de l’acide aminé L-carnitine présent dans des aliments tels que la viande rouge, les produits laitiers et, pour les végétariens, dans l’avocat et le tempeh (aliment riche en protéine fabriqué à partir de soja fermenté). L’alcar est produit à l’interieur des mitochondries et participe au métabolisme et à la dégradation des glucides.

Les bienfaits prouvés de l’acétyl l carnitine

Aujourd’hui des études prouvent l’efficacité de l’acétyl l carnitine dans les neuropathies périphériques. Les personnes atteintes sont généralement des diabétiques sous dialyse,des personnes sous certains médicaments (anticancéreux, staduvine, Zerit, didanosine, Videx…) ou ayant des lésions causées par le VIH ou le CMV. Ces études ont constaté que l’acétyl l carnitine aidait les mitochondries endommagées à mieux fonctionner et avait également un effet sur le facteur de croissance des nerfs. En conséquence, il a été constatée que les fibres nerveuses endommagées étaient en cours de régénération après six mois de traitement à l’acétyl-l carnitine.

Parmi les explications, l’ALC aide au bon fonctionnement du métabolisme cellulaire en favorisant le transport des glucides et des matières grasses mais on soupçonne également l’acétyl l carnitine de posséder des propriétés anti oxydantes protégeant les cellules nerveuses.

Parmi les autres bienfaits : réduction des triglycérides, il est testé dans les pathologies cardiovasculaires. Amélioration de la récupération après l’effort avec réduction de l’acide lactique, de nombreux sportifs l’utilisent bien que son efficacité ne soit pas clairement démontrée.

Les propriétés de l’alcar

Formule chimique brute : C9H17NO4

Aussi appelé (3R)-3-acétyloxy-4-(triméthylazaniumyl)butanoate. Alors que la L-carnitine est hydrosoluble, l’acétyl l carnitine, elle, est liposoluble. Cela lui confère une propriété très importante dans le cadre de la lutte contre la maladie d’alzheimer : elle passe très facilement la barrière hémato-encéphalique. Elle est, avec l’acide alpha-lipoïque, une des rares molécules à pouvoir accéder directement au cerveau.

Sa formule chimique est proche de celle de la choline et elle stimule la production d’acétylcholine, un neuro transmetteur jouant un rôle très important dans les messages nerveux liés à la mémoire et à l’apprentissage.

Pour en acheter, cliquez ici . Pour en savoir plus sur le laboratoire Nutrixeal cliquez ici.

Related posts