L’énurésie, difficile à accepter

incontinence senior

Les problèmes d’incontinence sont fréquents chez les personnes âgées. Outre les désagréments occasionnés, il faut savoir que l’énurésie, comme on l’appelle, va avoir de très grands impacts psychologiques sur la personne : cette dernière ressent en effet un manque de confiance en elle qui peut la conduire à s’isoler. Comment accompagner les séniors dans ces dysfonctionnements ? Quelles solutions leur apporter ? Réponse dans cet article.

Le point sur l’incontinence des personnes âgées en France

Plus de 3 millions de personnes en France souffrent actuellement d’un problème d’incontinence. Les femmes sont particulièrement sujettes à cette pathologie (75% des personnes touchées), du fait de leur physionomie caractérisée par un urètre plus court et souvent mis à rude épreuve avec les grossesses, les accouchements, les changements hormonaux…

Comme le fait remarquer le docteur Jean Pierre Giolitto, il faut savoir que les problèmes d’incontinence augmentent avec l’âge : les plus de 60 ans représentent 15 à 20% des personnes touchées, tandis que ce chiffre monte à 20-30% pour les plus de 65 ans, et même jusqu’à 80% pour les personnes en établissement spécialisé.

Et le sujet reste malheureusement tabou, ce qui entraîne un sous-diagnostic et un manque de traitement : 70 à 75% des personnes âgées n’osent pas évoquer les symptômes d’incontinence dont ils souffrent, tandis que seulement 32% des médecins interrogent leurs patients à ce sujet… Pourtant, les études estiment que l’incontinence chez les séniors peut être soignée et améliorée dans 80% des cas !

L’impact de l’incontinence sur les séniors

Souffrir d’incontinence va engendrer bien d’autres troubles. En effet, la vie privée et la qualité de vie en général vont fortement se dégrader, notamment au niveau des relations avec le monde extérieur. Une personne souffrant d’énurésie va avoir tendance à s’isoler et cesser ses sorties ou activités par peur de « s’oublier » en public. Cela génère en outre un sentiment de perte de contrôle sur son propre corps, un point particulièrement déstabilisant et sensible chez les séniors qui perdent peu à peu confiance en eux.

Il peut par ailleurs y avoir un sentiment de gêne et de culpabilité si la personne est dépendante : elle va dans ce cas devoir demander de l’aide pour se rendre fréquemment aux toilettes ou faire sa toilette. Il est aussi à noter que cette incontinence peut avoir un impact sur la sexualité.

L’accompagnement des séniors est alors plus que jamais capital. Il faut savoir être à leur écoute et les rassurer. L’incontinence est un symptôme connu et courant, et il est important d’en parler pour rapidement consulter un médecin qui pourra très certainement apporter des solutions.

Related posts