Soulager les problèmes liés à l’âge avec l’art thérapie

art thérapie

Améliorer la qualité de vie des seniors et des personnes en situation de perte de mémoire ou de motricité est un défi sociétal majeur. En effet, ces personnes qui souffrent souvent d’isolement dans le silence le plus total ont généralement du mal à s’exprimer. La médecine, quant à elle, a montré ses limites et a prouvé qu’elle était loin d’être suffisante pour apporter aux personnes dans un âge avancé l’apaisement qu’il leur faut. Néanmoins, nous avons assisté ces dernières années à l’émergence d’une lueur d’espoir qui promet de changer la donne : l’art-thérapie ! Cette forme d’expression artistique a effectivement démontré qu’elle pouvait contribuer à la résolution de cette situation, constatée surtout en Europe où le pourcentage de personnes âgées est très important ! Le point sur le sujet avec Anna Marie Spennato Borel, artiste spécialiste en art-thérapie.

Qu’est-ce que l’art thérapie ?

Comme son nom le suggère, l’art thérapie est une forme de psychothérapie qui fait appel à l’art et aux médias artistiques. Son objectif principal est d’utiliser diverses formes d’expressions artistiques comme un moyen pour aborder des questions d’ordre émotionnel. Pouvant être dispensée en groupe ou de manière individuelle, l’art thérapie peut être utile à toute personne souffrante de troubles psychologiques, émotionnels ou de motricité. Parfois, elle est même utilisée dans les cas où le patient souffre de problèmes d’ordre physique. Quoi que n’étant pas un vrai substitut à la médecine traditionnelle, elle a prouvé qu’elle pouvait servir dans ce cas bien précis.

Comment l’art thérapie profite aux personnes âgées ?

En 2018, le Centre d’excellence sur la longévité et l’Hôpital général juif ont réalisé une étude clinique portant sur les effets de l’art sur la santé mentale et physique des personnes âgées de 65 ans et plus. Cette recherche, à laquelle le Musée des beaux-arts de Montréal a également contribué, a permis de révéler que les activités artistiques pratiquées de manière groupée et soutenue avaient le pouvoir d’améliorer significativement le bien-être et la qualité de vie des seniors. Un résultat qui concorde totalement avec celui d’une autre recherche réalisée par le de Centre d’excellence sur la longévité. Celle-ci consistait à séparer les participants en deux groupes. Le premier regardait la télévision, tandis que le deuxième participait à une séance de musique donnée par des étudiants bénévoles de l’Université McGill. Résultat : le second groupe a produit le plus d’émotions et d’ondes positives à la fin de l’expérience.

Related posts