La Journée nationale des aidants

aidants

La Journée nationale des aidants a été organisée le mardi 6 octobre 2020, avec près de 250 évènements organisés dans toute la France. L’objectif de cette manifestation annuelle est de mettre en exergue le rôle clé des quelque 11 millions d’aidants en France. Des personnes qui se mobilisent au quotidien pour apporter aide et assistance à un proche en situation de perte d’autonomie à cause de l’âge, d’une maladie ou d’un handicap. A cette occasion, Laetitia Avia a accueilli le Président de la République Emmanuel Macron dans les locaux de l’association OSE dans le 12e arrondissement.

Aidants : de quoi parle-t-on ?

Le mot aidant désigne toute personne (à la fois aidant professionnel et proche aidant) apportant un soutien à une autre personne dépendante dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie, ou qui a besoin d’une surveillance régulière (personne âgée, handicapée, malade…). Par ailleurs, les termes « proche aidant », « aidant naturel » ou « aidant familial » définissent les personnes qui viennent en aide à une personne en situation de dépendance et / ou de handicap qui fait partie de leur entourage proche, ou que la personne a choisie.

Un proche aidant peut s’occuper de diverses tâches, comme le fait de pratiquer des soins, faire les courses, la toilette ou le ménage, s’occuper de certaines démarches administratives, accompagner la personne à ses rendez-vous médicaux…

Une journée pour saluer l’engagement des aidants

On compte entre 8 et 11 millions de Français qui viennent en aide à un proche en situation de perte d’autonomie, qu’il s’agisse d’un parent âgé, ou encore d’une personne handicapée ou souffrant d’une maladie chronique ou invalidante. Au vu de leur nombre, il y a de fortes chances que chacun d’entre nous connaisse un Français aidant. Notons au passage que les personnes qu’on désigne par le terme « aidants » sont dans 6 cas sur 10 des femmes.

Ainsi, la Journée nationale des aidants permet de saluer l’engagement de ces personnes qui consacrent du temps et de l’énergie à venir en aide aux personnes les plus vulnérables, qu’elles fassent ou non partie de leur entourage proche. Un engagement qui bouleverse leur quotidien, comme il a été démontré chiffres gouvernementaux à l’appui : 88% des familles sont affectées dans leur vie professionnelle, et 40% des mères cessent leur activité. De plus, les aidant ont à surmonter plusieurs difficultés, notamment en ce qui concerne leur sommeil, leur moral ou encore leur vie sociale.

A ce niveau, le baromètre de la Fondation Médéric Alzheimer / Kantar Public indique que « 20% des aidants de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer déclarent que leur état de santé s’est globalement dégradé au cours des deux dernières années (contre 16% pour les aidants s’occupant d’un parent âgé) ». La bonne nouvelle pour les aidants est qu’il est désormais possible de prendre un temps de répit pour se reposer…

Le congé proche aidant

Depuis le 1er octobre, les aidants peuvent demander à bénéficier d’un congé indemnisé de trois mois. Celui-ci peut être renouvelé jusqu’à un an sur l’ensemble de la carrière du salarié. L’indemnisation du congé proche aidant (CPA) a été approuvée par l’Assemblée nationale en octobre 2019, suite au lancement par l’exécutif d’une stratégie de mobilisation et de soutien « Agir pour les aidants ».

Related posts