Choisir un réfrigérateur médical ou de laboratoire

Pour conserver et stocker des actifs dans le domaine médical, ou encore des médicaments ou des échantillons, il est nécessaire d’utiliser un réfrigérateur. Il existe un large panel de modèles, possédant différentes fonctions et options. Fouad Bouchta, Directeur Général de Reacting, entreprise spécialisée depuis 20 ans dans la santé, la science et la recherche médicale, nous explique tout ce qu’il faut savoir sur les réfrigérateurs, et comment bien les choisir.

Les utilisations d’un réfrigérateur dans le domaine médical

Rappelons qu’il existe deux principaux types de réfrigérateurs, à savoir :

  • Le réfrigérateur de laboratoire : il est essentiellement utilisé pour la conservation des réactifs et des échantillons, et ce, à une température constante avec des compartiments séparés, afin de minimiser le risque de contamination croisée ou encore d’explosion de matières volatiles. Ce modèle fonctionne avec un ventilateur qui permet à l’air de circuler à l’intérieur de l’appareil afin de maintenir la température, et qui s’arrête à l’ouverture de la porte pour empêcher l’air froid de sortir. Il peut par ailleurs contenir du sang, il s’agit dans ce cas de réfrigérateur « banque de sang » ;
  • Le réfrigérateur de pharmacie : il sert avant tout à la conservation optimale des médicaments et des vaccins par un refroidissement fiable et stable. Il est d’ailleurs équipé d’un système d’alarme en cas de porte ouverte ou lors d’une éventuelle coupure de courant afin d’éviter que la température intérieure n’augmente. De même, il existe un système de sécurité concernant les températures négatives, en dessous de 0°C, et pour certains modèles, un système de verrouillage afin de limiter l’accès, notamment en cas de médicaments dits sensibles.

Les caractéristiques à prendre en compte pour choisir un réfrigérateur

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour acquérir un réfrigérateur médical. Il convient ainsi de porter une attention toute particulière sur :

  • La capacité : selon la nature de l’activité où l’appareil sera utilisé, le volume de stockage est capital ;
  • La plage de température : selon la norme DIN58345, la majorité des réfrigérateurs ont une gamme de températures variant entre 2°C et 8°C ;
  • La configuration : il est possible d’opter pour un réfrigérateur dit « armoire », c’est-à-dire vertical, ou « coffre », horizontal, mais aussi « encastrable », à placer sous un plan de travail. C’est donc l’espace disponible qui va déterminer la forme de réfrigérateur à adopter ;
  • Le nombre et le type de portes : les modèles peuvent avoir d’une à quatre portes, soit en verre, soit pleines.

Il est par ailleurs important de vous assurer des systèmes de sécurité, un point là encore primordial pour une utilisation dans le domaine médical, que ce soit en pharmacie ou en laboratoire. De plus, certains produits peuvent parfois présenter un danger pour les utilisateurs, il faut donc limiter les risques encourus. Dans ces cas de figure, vous pouvez vous orienter vers un réfrigérateur :

  • Antidéflagrant ou anti-étincelles, adapté pour le stockage de produits présentant un risque d’explosion (inflammables, chimiques, etc.) ;
  • Blindé ou plombé, plutôt conseillé pour le stockage de sources ou matériels radioactifs, comme pour une utilisation en médecine nucléaire ;
  • Verrouillable, pour limiter l’accès notamment en cas de stockage de produits dangereux ou coûteux (narcotiques, vaccins, etc.).

Related posts