Le bilan cardiaque de la cinquantaine

jean jacques perrut bilan cardiaque

Même si l’on se sent encore en pleine forme à 50 ans, il ne faut pas passer à côté d’un bilan de santé qui peut vous permettre de détecter d’éventuelles maladies ou, au contraire, de vous rassurer. Avec l’âge, le cœur peut commencer à accuser le poids des années, sans le montrer. Un bilan cardiaque s’impose donc une fois la cinquantaine atteinte. Cependant, tout le monde n’en a pas besoin. Jean-Jacques Perrut, biologiste, nous dit tout ce qu’il y a à savoir le bilan cardiaque.

 

Le test d’effort

Ce test consiste à brancher des électrodes sur le corps du patient pour suivre son électrocardiogramme en permanence. Il mesure l’activité électrique du cœur pendant un effort physique. S’il y a des irrégularités, cela veut dire que le cœur ne fonctionne pas correctement, ce qui peut être dangereux.

Le but du bilan cardiaque est de détecter les facteurs de risques cardiovasculaires (tabac, hypertension, diabète, antécédents familiaux, etc.).

Pendant toute la durée du test, la tension et le rythme cardiaque sont mesurés en temps réel. L’effort s’intensifie étape par étape de manière à ce que la fréquence cardiaque augmente fortement. C’est grâce à cette forte activité que le médecin peut détecter des problèmes cardiaques au niveau d’une coronaire. Ce sont de grosses veines qui irriguent le cœur. Si elles sont rétrécies par un caillot ou une plaque de cholestérol, le sang circule moins bien et apporte donc moins d’oxygène au cœur, qui va alors compenser l’effort en battant plus vite.

 

Auteur : Jean Jacques Perrut

Related posts