Au Moyen Orient, les seniors sont encore très attachés à la presse papier

Au Moyen Orient, les seniors sont encore très attachés à la presse papier

La presse électronique a ouvert de nouveaux horizons et est devenue accessible et surtout plus proche des citoyens, en particulier des jeunes, qui ont joué un rôle majeur dans la formation de l’opinion publique. La presse électronique a vu le jour dans le but de créer une nouvelle scène médiatique sur Internet, en se servant de la révolution des technologies de l’information et de la communication. Grâce au numérique, la presse est maintenant accessible à tous, mais les seniors restent profondément attachés à la presse écrite.

La question médiatique au Moyen Orient

Bien que le phénomène de la presse électronique se soit rapidement propagé dans de nombreux pays du monde, ce type de journalisme en est encore à ses débuts dans la région du Moyen Orient.  C’est vrai qu’il s’agit d’un type de presse prometteur et influent qui constitue une nouvelle réalité médiatique focalisée et basée sur l’audition, l’image et la vidéo. Néanmoins, les dimensions sociales et culturelles jouent un rôle très important dans la question médiatique au Moyen orient.

Le concept de la presse électronique

Au cours du siècle dernier, de nombreux concepts ont vu le jour. La presse électronique en fait partie. Certains définissent la presse électronique comme la publication périodique d’informations et d’actualités en ligne, qu’il s’agisse de sujets d’ordre général ou de sujets plus spécifiques. Ces informations sont souvent lues sur un ordinateur.

Pour les experts du secteur médiatique comme Bashar Kiwan, la presse électronique est un nouveau type de média qui partage les mêmes objectifs et principes généraux avec les médias traditionnels. La seule différence, c’est qu’elle repose sur de nouveaux supports modernes ainsi que sur l’intégration de tous les moyens de communication, dans le but de diffuser l’information le plus rapidement possible.

D’ailleurs, jusqu’en 2010, la presse électronique arabe était toujours limitée, de par les méthodes et les technologies de publication utilisées. La version électronique du premier journal arabe, a été publiée il y a plus de quatorze ans. C’était le journal « Asharq Al-Awsat », suivi du journal  » An Nahar « , puis de nombreux sites portant les noms des journaux arabes ont fait leur apparition. Actuellement, parmi les médias électroniques les plus connus au Moyen Orient, on note : Al-Shorouk, Layalina.com, Al-Masry, Al-Youm, ou encore 3oud.com

La presse écrite au cœur de la société au Moyen Orient

Malgré l’avènement de la presse électronique et le fait que la presse écrite garde encore la même forme traditionnelle, Bashar Kiwan précise que cette dernière a toujours du succès, notamment auprès des séniors. Evidemment, les moyens de communication se sont remarquablement développés aux cours des dernières décennies, ce qui a obligé les médias traditionnels faire face aux nouveaux médias et en tirer profit pour résister à la forte concurrence. D’ailleurs, au Moyen Orient, les seniors sont toujours attachés à la presse écrite, au plaisir que procure la sensation du papier de leurs journaux préférés. Ils apprécient tout particulièrement les poser sur la table de salon, pour les reprendre après avec une tasse de café et partager les nouvelles du jours avec des amis pour débattre et échanger leurs points de vues. D’après Bashar Kiwan, la presse écrite n’est pas qu’un moyen médiatique pour s’informer, mais une partie intégrante du style de vie des séniors au Moyen Orient.

Related posts